fbpx
back

La vitamine C – un véritable piège à radicaux

La vitamine C, également appelée acide ascorbique, assure de nombreuses fonctions essentielles pour l’organisme. Cette vitamine hydrosoluble ne peut cependant pas être produite par le corps lui-même. Jusqu’au 18e siècle, les marins en particulier ont souvent contracté le scorbut, une maladie potentiellement mortelle, en raison d’une forte carence en vitamine C. Aujourd’hui, les besoins quotidiens peuvent généralement être couverts par une alimentation riche en fruits et légumes.

 

Ses fonctions dans l’organisme

Prise recommandée

Version page internationale :

L’Académie nationale de médecine recommande un apport quotidien en vitamine C de 75 à 90 mg par jour pour les adultes à partir de 19 ans, de 85 mg par jour pour les femmes enceintes et de 120 mg par jour pour les femmes allaitantes. Toutefois, la supplémentation pendant et après la grossesse ne doit être réalisée que dans le cadre d’un examen médical et conformément aux prescriptions correspondantes.

 

Sa présence dans les aliments

La teneur exacte en vitamine C dépend du moment de la récolte, du transport et de l’entreposage des aliments. Il peut donc s’avérer judicieux d’acheter et de consommer des fruits et des légumes aussi frais que possible. De plus, la majeure partie de la vitamine C se trouve dans les aliments crus, car elle est très sensible à la chaleur. Des éléments précieux peuvent être perdus lors de la cuisson, par conséquent, il est conseillé de ne pas cuire ses légumes trop longtemps, mais brièvement à la vapeur. Les aliments suivants sont particulièrement riches en vitamine C:

· Acérola

· Baies d’argousier

· Cassis

· Poivron

· Agrumes

· Brocoli